Dugong transatlantique

Dugong transatlantique

Siné Saloum, Sénégal novembre et décembre 2008

Après notre livraison de colis à Saint Louis du Sénégal (pour l'association La Liane) nous sommes allés en voilier apportés dans trois villages situés sur le fleuve Siné Saloum des fournitures scolaires. Ces écoles ou collège sont en  partenariat scolaire avec des établissements de l'ouest de la France à travers l'association Voiles Sans Frontières.

 

Djirnda, Moundé et Bassoul sont des villages très isolés sans accès routier où la pirogue est le seul lien possible. Notre visite était très attendue et nous avons reçu un accueil extrêmement chaleureux. 

 

Voici quelques photos de notre escale sur les berges du Siné Saloum.

 

Il reste encore quelques pirogues à voiles. 

 

Une nature intacte dans les bolongs et une incroyable réserve ornithologique qui nous a réellement surpris par sa diversité.

 

Ce Cochevis huppé nous indique le chemin pour Moundé.

 

Il est rare d'observer en toute liberté des pélicans blancs si peut farouches.

Cigognes, aigrettes, hérons pourprés ou cendrés, grues, courvittes isabelle, flamants blancs,  grands cormorans, martin pêcheurs, guêpiers …. sont aussi à découvrir.

 

La brousse fait partie intégrante du paysage.

 

Huitres de mangrove ramassées par les femmes et un complément alimentaire apprécié séché et cuit.

La mangrove, véritable système écologique nous a permis de rencontrer en outre ce crabe à la pince gauche disproportionnée. Nous avons également croisé singes et chacal.

 

Mar Lodge

Dans un pays majoritairement musulman, une escale atypique avec la messe catholique dite en dialecte et en français accompagnée d'un cœur rythmé aux sons des tam-tams.

 

 

Djirnda

Ce village à l'accès direct sur le fleuve nous a semblé très déshérité et la population est renfermée sur elle-même. La végétation est pratiquement inexistante due au manque d'eau douce et à sa situation géologique : en plein marais salant.

 

 

 

Moundé

Contrairement à Djirnda ce village de brousse à l'accès limitée par ses bolongs est plein de vie dans un cadre plus accueillant.

 

Bassoul

Village de près de 5.000 habitants dont Bassar est sa petite sœur jumelle. 

Rêves de voyage.

 

A l'entrée du village cabane à palabres réservée aux hommes.

 

Centre du village non loin de la mosquée.

 

Les animaux vivent en toute quiétude parmi la population.

 

Corvée d'eau saumâtre pour les jeunes filles et les femmes. Le puits est situé dans l'enceinte du centre de soins.

 

Tout le monde met la main à la pâte.

 

A marée basse la pirogue a beaucoup de difficultés à accoster au ponton du village. Une partie de ses passagers devront descendre avant le terminus.

 

Service express de livraison. Les charretiers attendent le déchargement des colis.

 

Spécial Chacha. L'école a toujours attiré les ânes. Voici donc tes nouveaux élèves pour la rentrée 2010.

 

Ces gracieuses petites filles sénégalaises empruntent le pont de bois reliant Bassoul et Bassar et nous remercient pour notre passage.



05/01/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres