Dugong transatlantique

Dugong transatlantique

Mexique, Yucatan, Décembre 2016

mexico_mw.gif          Mexique, Yucatan        Flag_of_Yucatan.png 

Un an sans naviguer il faut s'y remettre....

 

Après 72 milles au départ de Très Puntas (Guatemala) la poulie de renvoie de la grand voile au pied de mat est explosée et l'écoute de grand voile coupée. La mer est agitée et les vents de nord, nord-est alternent entre 10 et 25 noeuds. La bande UV de la trinquette ne résiste pas. Pluie, grains, Mérou est à la barre et se prend des gifles d'eau salée. Les paquebots de croisière joue à cache cache avec le Dugong et avec nos nerfs.

Le jeudi 24 novembre la mer est toujours en colère, les vagues de 3 à 4 mètres sont dans tous les sens. Nous décidons de faire une pause de trois nuits à Bahia del Espiritu Santo et une nuit à Bahia de la Ascension. Nous retrouvons l'eau turquoise, les dauphins et les tortues. Un pêcheur nous offre 1,5kg de queues de langoustes, mérou pêche un vivaneau rose pour sa girelle. Seuls au mouillage nous apprécions la tranquillité et le silence.

 

Le temps s'améliore, le vent passe à l'est, on reprend notre cap.

Perchées sur une falaise, les ruines de Tulum s'offrent à nous mais impossible de mouiller. Les déferlantes ainsi que les bateaux de promenade et de surveillance font barrage. 

 

Puerto Aventuras

Nous tirons des bords au large une partie de la nuit pour nous installer au petit matin dans la marina de Puerto Aventuras où Gerardo Segrove nous accueille chaleureusement.

Le courtier étant malade impossible de faire notre entrée au Mexique. Nous restons une bonne semaine en toute illégalité. Le service sanitaire la Sagarpa viendra après quelques jours contrôler le bateau. Le pavillon jaune n'est pas passé inaperçu. Il est interdit d'importer les fruits et des légumes. Les quelques aliments que nous avons à bort ont été achetés le matin même en liquide. Le coupon de retrait de notre CB suffit aux autorités sanitaires. 

 

L'endroit est idéalement bien situé et ressemble un peu à Port Grimaud. De nombreux restaurants, bars, boutiques cadeaux, terrains de tennis, de golf, bassins à dauphins, lamantins et lions de mer, centres de plongées vous poussent à la consommation. 

 

Les colectivos sont à 10 minutes à pied de la marina. Ils desservent Tulum, Playa del Carmen, parcs d'attractions, cétones.... Un super marché excessivement bien achalandé qui porte le nom de Chedraoui est à quelques pas en sortant à droite du complexe de la marina.

 

Nous en profitons pour visiter les ruines de Tulum, découvrir les cénotes en plongée bouteille et en snorkeling.

 

Mais il faut partir à Cozumel afin de faire notre entrée au Mexique...il est grand temps !

 

Les Cénotes

 ElEden1.jpg   bannner-mail.jpg     ElEden2.jpg
 

Les cénotes sont des trous d’eau naturels creusés au cours de longues périodes glaciaires sur des terrains calcaires que l’on trouve fréquemment dans la péninsule du Yucatán.

Pendant les périodes de glaciation, l’eau de pluie s’est infiltrée au travers de la roche poreuse, formant grottes, galeries et vastes voûtes. Ce plafond s'est lentement ornementé de superbes stalactites, stalagmites, de coquillages fossilisés.

Ces cénotes contiennent d'énormes quantités d'eau douce et une faune aquatique très variée. Par endroit, les voûtes se sont effondrées et ont ainsi donné naissance à ces puits naturels. Parfois de grande taille, ils peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de profondeur.

 

Les mayas appelaient ces trous d’eau « dzonot » (puits sacrés), d’où le nom espagnol « cénote ». Ils semblaient considérer ces puits comme un moyen de communication avec les dieux (le gouffre représentant une bouche). Utilisés comme réserve d’eau douce, les cénotes étaient utilisés comme lieu de culte dans lesquels étaient jetées des offrandes.

 

Aujourd'hui ces puits sont prisés par les plongeurs passionnés d'apprendre ou de pratiquer la spéléologie sous-marine. Des centaines de kilomètres de galeries souterraines sont à découvrir. Mais ont peu aussi pratiquer le snorkeling. Attention claustrophobes s'abstenir.

 

Avec Julien, Planet Scuba Mexico à Puerto Aventuras nous plongeons dans deux cénotes : El Eden et Taj-Maha. Son équipement est très particulier et nous nous sentons en totale sécurité. Nous sommes bluffés par la beauté et la magie des lieux: eau d'un calme parfait, effets de lumière fantastiques grâce aux rayons du soleil, silence absolu et magie de l'halocline quand l'eau douce rencontre l'eau salée. Malheureusement, le coût de ces plongées étant élevé, on comprend maintenant pourquoi, nous ne sortirons qu'une seule journée. Mais quelle journée !

Nous irons tout de même à Dos Ojos pour une promenade en snorkeling.  

 

Cliquez sur ce lien pour voir la vidéo des cénotes

 

 

Tulum, les ruines

Forteresse (tulum en maya), d'où les mayas assistèrent, interloqués, à l'apparition, au loin, des premières caravelles espagnoles en 1518. Cet endroit est unique par sa position sur une falaise de 12 mètres dominant la mer des Caraïbes. Un escalier descend sur une plage où les touristes souffrant de la chaleur peuvent se rafraîchir et observer le site par la mer. Cet accès à la mer permettait d'entretenir de nombreux échanges commerciaux avec l'Amérique Centrale. Cette ville fortifiée était signalée par un phare, l'actuel Castillo. Enceinte sacrée, seuls les nobles et les prêtes y habitaient. La population vivait à l'extérieur et ne s'y rendait que pour assister aux cérémonies. Tulum devait être un lieu richement décoré pour être comparé à Séville par les Espagnols. 

 

Cozumel

IMG_7597.JPG

 

C'est en 1961 que le célèbre océanographe français Jacques-Yves Cousteau a déclaré que

Cozumel était l'un des plus beaux sites de plongée au monde...

Pour nous, c'est toujours en Egypte que nous avons effectué nos plus belles.

 

Aujourd'hui l'île a vendu son âme pour des dollars américains. Tous les jours, trois à quatre paquebots de croisière crachent par milliers les touristes qui s'engouffrent dans les boutiques de luxe, les échoppes de souvenirs, les restaurants à gogo, les locations de motos, scooters, buggies... Il est impossible de faire un pas dans la rue sans être alpagué par les vendeurs. Cette île est devenue un véritable parc d'attractions.

Pour les voileux rien n'est fait pour nous accueillir. Les démarches administratives se transforment en chemin de croix et d'un bateau à un autre la procédure n'est pas la même. 

 

Le tour de l'île en Volkswagen Coccinelle déstructurée nous montre l'envers du décor. La population vit dans des cases en tôle, parfois les maisons en parpaing sont inachevées. Les ordures dégorgent et les routes se transforment en pistes. De nombreux édifices sont à l'abandon. Mais où vont tous les dollars !

Corallienne, la côte au vent est mouvementée ce qui rend la baignade dangereuse. La côte sud-ouest de l'île est sans contestation la plus belle avec ses plages de sable blanc, ses hôtels de luxe et ses multiples stops de plongées.

 

Playa Del Carmen

Restos, fringues, babioles et clubs de plongées à donf ! 

 

Le dugong s'installe pour quelques jours à Puertos Morelos dans la marina El Cid intégrée dans un complexe hôtelier. Les activités, la piscine et le club de gym sont inclus dans le tarif de la marina qui reste à peu près abordable pour le Yucatan. En attendant la soeur de Xavier, Béatrice et sa fille Carla nous passons deux jours supplémentaires à finaliser les papiers d'importation du bateau à Cancun (pâle copie de Miami , fric, alcool, drogue) : 60 USD pour 10 ans c'est cool mais galère lorsque la capitainerie de Cozumel ne fait pas correctement sont travail.

Nous en profitons pour plonger avec les requins bouledogue. Les femelles sont à Playa pour mettre bas.

Les plongées avec les requins sont excessivement organisées et encadrées. Nous sommes un peu frustrés de devoir se sentir à une corde à 25 mètres de profondeur sans bouger pour attendre ces dames. Mais on peu comprendre que le risque est réel. La plongée coûte 75 USD par personne et dure 30 minutes. Ceux qui ne peuvent pas descendre immédiatement doivent retourner au bateau. 

Notre palanquée de 11 personnes est encadrée par deux guides qui surveillent en permanence les mouvements des requins. A la moindre alerte tout le monde remonte en groupe. Les photos ne sont pas faciles à prendre l'animal étant à 30 mètres du chapelet de plongeurs. Tout c'est bien déroulé !

 

Cliquez sur ce lien pour voir la vidéo sur les requins bouledogue 

 

PC160037.jpg



07/12/2016
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres