Dugong transatlantique

Dugong transatlantique

Guatemala, le lac Atitlan et l'Altiplano, Septembre 2016

guatemala_wv_mw.gif                Le Lac Atitlan et l'Altiplano  

 

 

Le Lac Atitlan

A 1.550 mètres le lac Atitlan entouré par une chaîne de volcans (Atitlan, Toliman, San Pedro, Cerro Cabeza de Burro) est considéré comme l'un des plus beaux lacs d'altitude du monde avec ses 130 km2. Différentes ethnies y vivent comme les cakchiquels et les tzutuhils qui ont gardé un mode de vie traditionnel. Chaque village a sa propre identité, son costume, ses coutumes et ses croyances. 

 

L'artisanat textile, les broderies et la céramique sont très présents et de qualité. 

 

Le lac apaise et nous laisse rêveur. Que recèle t'il au fond de ses 320 mètres de profondeur ?  Croyances mayas , superstitions ? On nous raconte qu'à la nuit tombée les locaux ne s'aventurent pas sur le lac. Des esprits descendraient des volcans pour s'emparer de toutes les âmes voguant sur ses eaux métalliques.

 

Mais n'oublions pas que le lac est en danger ainsi que sa population dus à la pollution de l'eau, à l'assainissement inadéquat, à de mauvaises pratiques d'hygiène : pas d'eau courante, le lavage des vêtements au bord du lac est toujours pratiqué. 

 

Malheureusement c'est tout le Guatemala qui est touché par le manque d'eau potable. Véritable problème de santé et environnementale dans tout le pays.

 

Avec regrets, nous déciderons de ne pas plonger dans le lac Atitlan afin de préserver nos oreilles de cette pollution.

Atitlan-dugong-boat-trip.gif

 

 

Panajachel ou Pana...

Ville incontournable pour se rendre sur les autres rives du lac Atitlan. Elle grouille toute la journée et s'endort à la tombée de la nuit. Cette station balnéaire est en pleine extension et propose tous les services. De nombreuses navettes publiques assurent les liaisons entre les différents villages. Il faut compter 25 Quetzals par personne pour les plus longs trajets : Panajachel - Santiago / San Marcos - Panajachel. Environ 10 à 15 Quetzals pour les plus petites distances. Les rabatteurs sont un peu agressifs envers les touristes, il faut payer la course de suite !

 

Point de départ idéal pour les deux villages situés à l'est de Panajachel : Santa Catarina Palopo et San Antonio Palopo. Prendre un pick-up pour s'y rendre. Nous irons aussi à Chichicastenango. 

  

 

Les villages autour du lac

  • Santa Catarina Palopo
  • San Antonio Palopo
  • Santiago Atitlan
  • San Pedro la laguna
  • San Marcos
  • San Juan
  • San Pablo la laguna

 

Santa Catarina Palopo et San Antonio Palopo

Accès depuis Panajachel en pick-up. Une seule route longe le lac et traverse les deux villages construits à flanc de coteau. Balades dans les ruelles aux escaliers escarpés où les femmes tissent dans de petites cours, où les enfants nous sourient. Les hommes portent des pantacourts soigneusement brodés maintenus par une écharpe nouée à la ceinture. Sur la place de l'Eglise San Antonio toute blanche, nous assistons à une oeuvre théâtrale jouée par des femmes enturbannées vêtues d'un bleu-vert intense. C'est jour de marché. 

 

 

 

Santiago Atitlan

Cette ville située au bord d'une baie profonde fourmille à toute heure de la journée. Nous y séjournerons deux nuits à l'hôtel Bambu. Véritable havre de paix, le cadre est magnifique. Le temps est à la pluie, la visite de la ville se fera en tuc-tuc sous des trombes d'eau.

Le mariage de Pedro et de Laetitia en l'église de Santiago Apostal est bien calme. Liés par un lasso blanc les mariés sortiront de l'église en silence. 

 

Au fond d'une cour, le culte de Maximon, divinité devenue emblématique au Guatemala que vénèrent les indiens, produit du syncrétisme entre la culture maya et le catholicisme se matérialise. Spectacle étrange où les gens prient devant un mannequin drapé de foulards colorés, un chapeau sur la tête, qui fume, boit de l'alcool, le tout enveloppé d'un nuage d'encens. La cérémonie coûte environ 450 Quetzals par famille. A qui profite cette manne miraculeuse ?  Nous ferons une offrande pour avoir le droit de prendre des photos et des vidéos.

 

Cliquez sur le lien pour un extrait :  Maximon, Guatemala rituel

 

Demain visite de San Pedro la laguna.

 

 

 

San Pedro la laguna

De Santiago, une lancha nous amène à San Pedro. Nous faisons la connaissance de Charlène et de son chien Marcel. Nous passons la journée ensemble.  Dégustation des meilleurs croissants du lac chez l'Italien (Idea Connection). En effet plusieurs gringos se sont installés et ont créé des commerces principalement dans l'hôtellerie et la restauration. Les jeunes de toutes les nationalités viennent apprendre l'espagnol et profiter de l'ambiance baba-cool. Des ruelles fleuries serpentent la ville basse tandis que la ville haute s'étend entre les champs de maïs et de caféiers. Des fresques murales décorent des pans de murs entiers, le street-art bat son plein.


San Marcos

Nous partirons de Santiago pour nous rendre à San Marcos en lancha avec un changement à San Pedro. Le débarcadère est petit, le village aussi. 

On y vient essentiellement pour méditer et manger des plats végétariens. 

Massages, yoga ou reiki à tous les coins de ruelles. Ambiance ZEN et pétards à donf !

 

Nous en profiterons pour nous rendre à San Juan et à San Pablo la laguna.


 

 

San Juan 

Construit sur une hauteur ce village est le plus calme. La vue du Pico Cristalinas est magnifique. De nombreux ateliers de peintres naïfs et d'artisanat ainsi que des petits jardins d'herbes aromatiques agrémentent ce lieu ou règne une certaine douceur de vie.


 

San Pablo la laguna

A quelques kilomètres de San Marcos par une route défoncée ce village en dehors des circuits touristiques semble délaissé. La plupart des habitations sont en adobe et la cuisson des aliments se fait au feu de bois ce qui rend l'air difficilement respirable en fin d'après-midi. 


 

Chichicastenango ou Chichi... (l'Altiplano)

Incontournable pour son marché indien le plus important du Guatemala. Chichi vaut le détour. Les couleurs explosent de partout sur les étales des marchands de textile et d'objets en tout genre. Peuplé par les Mayas quichés, l'ethnie la plus importante de l'Altiplano ce village nous accueille avec beaucoup de gentillesse.

Nous assistons à plusieurs cérémonies. Devant l'église où le prêtre maya adresse une prière en agitant des encensoirs.  Au sommet d'une colline sacrée se déroulent des rituels sur des autels circulaires.

 

Cliquez sur la photo ci-dessous pour voir la vidéo

chichicastenango-rituel-dugong-boat.JPG

 

 



12/11/2016
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres