Dugong transatlantique

Dugong transatlantique

Guatemala, le Centre et la côte pacifique, Sept Nov 2016

guatemala_wv_mw.gifLe Centre du pays et la côte

pacifique 

 

 

Antigua

Le trajet depuis le Rio Dulce dure environ 8 heures avec un changement. Prendre le bus du matin de la compagnie Litegua à 8 heures. Le changement à Guatemala City est organisé par la même compagnie. Arrivée à Antigua vers 16 heures, place principale. Coût du trajet pour deux personnes 250 Quetzals (160 Guatemala city + 90 Antigua).

 

Cette ville historique est l'ancienne capitale du Guatemala (inscrite au Patrimoine mondial en 1979) mérite que l'on s'y arrête au moins cinq jours surtout lorsque l'on arrive pendant la fête de l'indépendance le 15 septembre. A 1.500 mètres d'altitude nous retrouvons un climat tempéré, les soirées sont fraiches et la pluie en cette période de l'année est fréquente l'après-midi. 

Malgré deux tremblements de terre Antigua a conservé une grande partie de ses bâtiments coloniaux et vit au rythme des touristes dans quelques rues. Entouré par trois volcans, l'Agua, l'Acatenango et le Fuego toujours en activité, le spectacle est magnifique à toutes les heures de la journée. On ressent une certaine quiétude. On appréciera les patios fleuris, les rues pavées, les maisons basses et les demeures majestueuses. Difficile de vous montrer en quelques clichés la richesse de cette villes aux multiples facettes.

 

"Fête de l'indépendance, le 15 septembre - Antigua"

Cliquez sur la photo ci-dessous pour voir la vidéo

IMG_3812.JPG

 


 

Fête de la Toussaint 

Santiago de Sacatepéquez et Sumpango

Mélange de mythes, de traditions et de légendes la fête des morts est loin d'être triste  au Guatemala. En famille on mange, on boit autour des tombes fraichement peintes et fleuries. Petits et grands brandissent des cerfs-volants qui symbolisent le lien entre les vivants et les âmes des défunts qui parlent à travers le souffle du vent.

 

Dès l'aube différentes communes ou associations installent des énormes cerfs-volants pouvant mesurer jusqu'à 20 mètres de diamètre. Au fur à a mesure de la matinée ils sont hissés les uns après les autres sous les applaudissements de la foule. Ces géants d'une tonne environ ne peuvent décollés. Seuls les plus petits de 4 à 5 mètres s'envolent.

 

C'est aussi une fête de rue avec ses centaines de marchands ambulants ou les guatémaltèques arrivent par milliers. 

 

Nous sommes émerveillés par l'ambiance, la joie et la beauté des cerfs-volants.

 

A Santiago de Sacatepéquez, la manifestation se déroule dans le cimetière. On marche sur les tombes, on creuse pour placer la structure, on attache les cordes aux croix, on s'assoie sur les sépultures, on vend des glaces, des friandises... Tout cela nous surprend.

 

A Sumpango c'est dans le stade que la fête bat son plein. Il faut arriver très tôt le matin pour bénéficier d'une place assise dans les gradins. 

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir la vidéo des cerfs-volants

Santiago-sacatepequez-dugong-boat.JPG

 

 

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour voir la vidéo des cerfs-volants

Sumpango-dugong-boat.JPG

 

 

 

La Grotte de Candelaria et sa rivière souterraine

Situé à 100 kilomètres au nord-est de Coban, le collectivo nous dépose sur le bord de la route en face du Candelaria Lodge. Une fois la porte du parc franchie nous patientons sous un palapa soigneusement décoré d'oeuvres d'arts guatémaltèques et mexicaines comme le sera notre bungalow de 40m2. Cette petite maison est noyée dans un parc arboré avec goût et respect de la nature. Les nombreux oiseaux (comme les petits Quetzals), papillons, singes et autres mammifères vivent en parfaite harmonie. Le propriétaire, Daniel Dreux, ancien aventurier, spéléologue nous reçois dans son coin de paradis avec courtoisie et simplicité. Il nous fera partager sa passion ainsi que son amour pour la région. Partenaire de l'association "Tierra Maya" il cultive à titre d'essai le ylang-ylang afin de trouver de nouvelles ressources possibles pour les mayas en remplacement de la culture de la cardamome détruite par un insecte il y a quelques années. Ces plantations inondent le parc d'une fragrance épicée rappelant le jasmin, les oeillets et les narcisses.

Surprise, au fond du parc d'autres trésors nous attendent.

La grotte de Candelaria et le chemin pour se rendre à la rivière souterraine où nous ferons un tubing d'enfer jusqu'à la Cueva Laos : claustrophobes s'abstenir.

 

Les cascades de Semuc Champey

8 heures de trajet depuis le lodge de Candelaria. Le fils de Daniel Dreux arrête un collectivo qui nous amène à Coban en passant par Chissec. Les femmes portent la même tenue qu'au Rio Dulce. La route est jonchée de petits bungalows en bois ou en bambou. Parfois peintes de bleu/marron ou de rouge/blanc les maisons en parpaing colorent la forêt tropicale. A Coban nous prenons un mini-bus touristique pour Lanquin.

Nous sommes surpris par de nombreuses plantations de jeunes pins qui remplacent les champs de cardamome.

A Languin, le pick-up de l'hôtel nous récupère. Encore une heure de piste debout à l'arrière comme des bestiaux.

C'est un hôtel pour les backpakers ! piste de danse et boule à facettes. Sophie s'éclate avec les locaux. Heureusement notre chambre est au calme. 

La marche de 40 minutes est un peu longue vers le mirador. Attention ça glisse...mais le spectacle est grandiose. C'est encore mieux que sur les affiches des agences de voyages. L'eau des vasques est d'un bleu turquoise, limpide. Cette eau cristalline provient des montagnes environnantes et nous nous baignons avec joie.

 

 

 

Monterrico

Départ à 5 heures de Panajachel en mini-bus avec un changement à Antigua à 8 heures. 

Q 360 pour deux personnes. Arrivée à Monterrico à 10h30. De Panajachel 5h30 de trajet et de Antigua 2h30. En partant de Antigua, la route passe aux pieds du volcan Fuego, vues sur les coulées de lave, belle lumière. 

A quelques kilomètres avant Monterrico des champs de courges attirent notre attention. Ce sont en fait des cultures de LUFFA (ou Liane Torchon ou courge éponge). Elles s'utilisent comme un gant de crin. Nous en rapportons une de un mètre de long. Pas facile de la garder intact dans les transports.

 

Cette île au bord de la côte pacifique raccordée récemment par un pont s'est construite de bric et de broc pour faire face à un afflux de touristes Guatémaltèques. L'accès ne pouvait se faire que par la lagune sur des barges qui fonctionnent toujours. 

 

Notre but en séjournant à Monterrico était d'observer les tortues marines olivâtres et de témoigner sur les actions menées par les deux associations que nous avons rencontrées : L'Arcas au parc Hawaï 8 km à l'est de Monterrico et la réserve naturelle Cecom-Usac située en centre ville.

"Sauvez les bébés tortues"

cliquez sur la photo ci-dessous pour voir la vidéo 

AFFICHE TORTUE - copie.JPG

 

Le tour en barque sur la lagune au levée du soleil est un enchantement.  

 

Nous emprunterons le 'ferry boat' (comme disent les locaux) et divers chicken bus pour rentrer sur Antigua. Départ à 9 heures pour Avallenas en lancha, chicken bus pour Taxisco, chicken bus pour Escuintla, dernier chicken bus pour Antigua. Arrivée 13h30, environ 5 heures de voyage. Coût total 90 Quetzals pour deux personnes. C'est folklo !

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



17/10/2016
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 105 autres membres