Dugong transatlantique

Dugong transatlantique

Cuba, l'Oriente, avril 2017

cuba.gif           Cuba, l'Oriente, avril 2017

 

Santiago de Cuba

IMG_0124.JPG 

Un peu d’histoire : Fidel Castro alors jeune avocat dirige l’attaque de la caserne de Moncada le 26 juillet 1953 (M-26-7).  Cet échec militaire lui vaut de passer deux ans à la prison Modelo sur l’île de la jeunesse: la révolution cubaine est en marche…Bénéficiant d’une amnistie en mai 1955 Fidel Castro s’exile au Mexique et revient dans la région de Santiago de Cuba en 1956 à bord du Granma en compagnie du Che et ses compagnons d'arme.

 

IMG_0555.JPG

Depuis Camagüey, Viazul nous transporte dans la deuxième ville du pays, capitale de l’Oriente. Bruyante et polluée Santiago de Cuba s’étend dans une cuvette entourée de collines. 

 

Elle regorge de musées, de demeures coloniales et conserve tout son caractère hispanique. La vie s’active autour de la place Céspedes ou place de la Cathédrale (restauration magnifique de la Cathédrale avec sa vue panoramique depuis son mirador). Les rues piétonnes adjacentes, les placettes, les jardins pour enfants sont agréables et animés. Les magasins d’état proposent peu et tout semble caché. Tandis que les autres affichent des produits inaccessibles aux cubains gagnant un salaire de fonctionnaire (environ 20 à 30 € par mois). 

 

Pour nous rendre au Castillo del Morro nous décidons de prendre le bus collectif. Quelle aventure ! Entassés dans la benne d’un camion, la voisine du Mérou lui propose de boire une lichette de rhum tout en lui caressant la main…ça rigole, ça plaisante et on s’appelle Me Amor à toutes les phrases. Gardien silencieux de la baie de Santiago, cette élégante forteresse vise de ses canons l’entrée de la baie et de la côte sud-ouest de Cuba. 

 

Réputée pour être la capitale de la musique cubaine nous sommes déçus par le peu d’ambiance musicale dans les rues. Il faut aller en fin de journée ou le soir écouter les groupes dans les bars musicaux. Notre jeune ami Quentin n’est pas resté insensible aux charmes des cubaines à la salsa endiablée… Nous préférons l’ambiance enivrante de Trinidad.

 

Nous pensons que quatre jours sont nécessaires pour bien s’imprégner de la ville de Santiago et de ses alentours. 

 

La casa particular « Pavé Real Hostal 1930 » est un véritable bijou. Chaque soir, les petites attentions du propriétaire, le jus de goyave, le rhum et la glace à vanille nous émoustillent les papilles.

 

IMG_0486.jpg

 

 



08/06/2017
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 106 autres membres